Volume XXV Numéro 11, 1er MARS 1999
14/09/98 29/09/98 12/10/98 26/10/98 9/11/98 23/11/98 07/12/98
18/01/99 01/02/99 15/02/99 01/03/99 15/03/99 29/03/99 12/04/99
LA UNE

Coopération UQAM-Amazonie Prix d'excellence pour l'internationalisation

Des avenues pour relancer l'Université

Faculté des sciences
DEUXIÈME VOLET



SOMMAIRE DU NUMÉRO


Galerie de l'UQAM
Michèle Waquant... d'un médium à l'autre


Breveter une invention

Record d'achalandage aux activités du Forum

Réforme de la maîtrise en géographie

Nouveau programme court à l'ESG

L'École de langues en pleine expansion

Animation culturelle Redéfinition globale du champ d'études

Concours du Fonds d'innovation techno-pédagogique

Consultation publique sur une politique environnementale

Un don planifié à la Fondation de l'UQAM:
un geste social !


Pavillon J.-A.- DeSève Inauguration officielle

Nomination de Guy Berthiaume

Conférences de la Chaire Concordia-UQAM

Emplois d'été et mentorat en relations publiques

Mission commerciale Des étudiants à l'assaut de New York

Prix de mode Smirnoff Deux finalistes de l'UQAM

Titres d'ici

Agrément de groupes étudiants

L'École de langues en pleine expansion


On aperçoit M. André Laflamme, responsable des nouvelles salles multimédia de l'École de langues et Mme Sylvie Corbeil, secrétaire de l'École.
En plus d'avoir inauguré récemment ses locaux dans le tout nouveau pavillon J.-A. DeSève, l'École de langues de l'UQAM a d'autres raisons de fêter. Elle a ainsi connu une hausse importante de sa clientèle qui, en deux ans et demi, est passée de 4 500 à plus de 6 000 inscriptions par année. Cette augmentation serait liée notamment aux cours de francisation (certificat de français écrit pour non-francophones), à sa collaboration avec des universités étrangères, et à la création de l'école d'été qui accueillait en 1998 des étudiants de l'Allemagne, du Mexique et de l'Australie1.

Des équipements de pointe
L'École de langues est désormais dotée de deux salles multimédia à la fine pointe des technologies de l'information comportant 30 postes de travail individuels, en plus d'un «poste-maître» relié à un système audio-visuel. Des cours peuvent s'y donner et des périodes libres sont aussi offertes aux étudiants qui désirent travailler seuls ou se perfectionner, explique le responsable des salles, M. André Laflamme. «Aucune autre université, à part l'UQAM, offre un équipement de pointe dédié à l'enseignement des langues», souligne la directrice de l'École, Mme Antje Bettin. Mais le grand défi, ajoute-t-elle, consiste à assurer la formation et le perfectionnement des enseignants afin qu'ils s'approprient les technologies. L'École poursuivra sa croissance selon les axes suivants: présence accrue des technologies qui rendent accessibles les documents multimédias actuels en langues secondes et étrangères; enseignement à distance; utilisation des ressources du réseau Internet. À ce propos, comme le souligne Léon-Gérald Ferland, directeur-adjoint, le site web de l'École accueille, par semaine, 1 500 visiteurs d'ici et d'ailleurs.

De nombreux projets
En plus d'ouvrir une troisième salle multimédia l'été prochain, l'École entend ajouter des mineures et d'autres programmes courts à sa programmation. Elle veut ainsi arrimer sa programmation à celle du département de linguistique et de didactique des langues (majeure en linguistique et mineure en langues), ainsi qu'au programme de bac en langues secondes. Des propositions de mineures seront également faites à d'autres départements. Par ailleurs, l'École cherchera à développer son certificat de français écrit pour non-francophones - qui rejoint déjà plus de 1 000 étudiants chaque année - par l'ajout de cours spécifiques: communication orale avancée, phonétique corrective avancée, ainsi que français des affaires et du commerce2. Enfin, autre dossier important, celui de l'offre d'un premier certificat de francisation à la clientèle immigrante des COFI.


  1. Rappelons que l'École de langues est responsable de 12 cours de langues modernes: français (langue seconde), allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien, japonais, langue des signes québécoise, portuguais/brésilien, russe et vietnamien. Outre les concentrations et les programmes courts en allemand, en anglais, en italien et en espagnol, elle offre quatre certificats de premier cycle de 30 crédits qui peuvent faire partie d'un bac ès arts par cumul de certificats.
  2. Offrant une série de cours non crédités (principalement d'anglais et d'espagnol) aux employés de l'Université et au grand public, l'École collabore aussi avec le Service de formation sur mesure de l'UQAM grâce à des cours conçus en fonction des besoins de l'entreprise et du marché du travail, tels que le français des affaires et l'anglais du commerce international.