Volume XXV Numéro 7, 7 DÉCEMBRE 1998
14/09/98 28/09/98 12/10/98 26/10/98 9/11/98 23/11/98 07/12/98
18/01/99 01/02/99 15/02/99 01/03/99 15/03/99 29/03/99 12/04/99
LA UNE

Serge «Indiana» Lebel
Sur la piste de l'Homme de Néandertal


Jean-Claude Robert médaillé de la Société royale du Canada

Lutte contre les gaz à effet de serre


SOMMAIRE DU NUMÉRO

Médaille de l'UQAM à Richard Guay

GREF UQAM
Mieux connaître les forêts anciennes


Formation virtuelle
L'univers du roman québécois


Sciences mathématiques
L'ISM a le vent dans les voiles


Atlas électronique du Québec
Un nouveau site pour traiter l'information économique


Un nouvel institut de formation dans le domaine du transport

UQAM verte
Consultation publique sur une politique environnementale


Un emploi d'été dans une autre province canadienne ?

Titres d'ici

Appui aux victimes de l'ouragan Mitch

LETTRE À L'UQAM

NOUVELLES ADRESSES

INVITATION AUX RETRAITÉS

Galerie de l'UQAM
Pleins feux sur les étudiants


Zoom sur Borduas photographe

Exploit en design graphique
Médaille d'argent lors de biennale de Mexico


Formation virtuelle

Naviguer dans l'univers du roman québécois
M. Jacques Allard, professeur au département d'études littéraires.

À compter de janvier prochain, un cours sur le roman québécois, donné par M. Jacques Allard, sera d'abord diffusé sur la chaîne culturelle MF de la Société Radio-Canada pour être ensuite transmis sur Internet1.

Le cours, intitulé Le roman du Québec, histoire, thèmes, formes, fera l'objet de 30 émissions d'une demi-heure chacune et prendra la forme d'entretiens entre un animateur et le professeur Allard. Dès qu'une émission aura été diffusée sur les ondes, la trame sonore deviendra disponible sur un site Web. «Ce cours, de préciser Jacques Allard, vise, à travers un grand balayage historique, idéologique et esthétique, à situer le roman dans l'ensemble de la prose narrative québécoise, depuis Les Relations de Jacques Cartier jusqu'à aujourd'hui. Il ne s'agit pas d'un cours magistral mais d'un exercice de vulgarisation qui, sans nuire à la pédagogie, entend offrir une lecture renouvelée du corpus romanesque québécois».

Comme l'explique Suzanne Lapointe, chargée de projet en matière techno-pédagogique au Décanat des études de premier cycle, «le cours s'adresse à des étudiants de baccalauréat, en littérature bien sûr, mais aussi à des étudiants libres. Des gens de l'étranger pourraient également s'y intéresser. Nous nous attendons à ce que 60 à 100 personnes s'y inscrivent».

Pour Mme Lapointe, qui a travaillé à la conception et à la scénarisation du cours2 sur le site Internet, l'objectif de cette formule d'enseignement est d'améliorer l'accessibilité aux connaissances et d'expérimenter de nouvelles approches pédagogiques en tirant profit des technologies. Et les avantages, selon elle, sont nombreux. Ainsi, le professeur peut établir un contact permanent avec les étudiants et ceux-ci sont en mesure d'exprimer plus facilement leurs besoins. Une formule qui favorise aussi l'autonomie, le sens des responsabilités et la liberté d'action quant à la gestion du temps, «L'idéal, ajoute-t-elle, est que les étudiants puissent accéder au site à partir de leur domicile. Sinon, ils le feront dans les salles de micro-informatique de l'UQAM».

Il sera possible d'acheminer les travaux et exercices par courrier électronique ou encore par la poste. Tout l'appareil scolaire nécessaire (éléments contextuels, indications bibliographiques, guide pédagogique, etc.) sera disponible sur le site Internet. Un forum de discussions, en temps réel, est également prévu et tous pourront y participer à leur rythme.

Si Jacques Allard, qui prendra bientôt sa pré-retraite, a décidé de plonger dans cette aventure, c'est essentiellement par goût de la nouveauté et en raison de l'ouverture sur l'étranger que peut offrir cette expérience. Que fera-t-il par la suite ? «On ne s'enfuit pas de l'UQAM. Je resterai professeur associé et je continuerai à diriger des mémoires et des thèses de doctorat, tout en poursuivant mes activités dans le milieu littéraire».


  1. Ce cours n'est pas le premier à être diffusé sur les ondes de Radio-Canada et sur Internet. Mentionnons, à titre d'exemple, le cours sur l'histoire de l'Égypte ancienne de M. Michel Guay et celui sur l'histoire des sciences de MM. Yves Gingras et Peter Keating.
  2. Dans la mise en oeuvre de ce projet, Mme Lapointe tient à rappeler le rôle important joué par le Service de l'audiovisuel, le Centre de production multimédia et le Service de l'informatique et des télécommunications.