Volume XXVI Numéro 1, 13 SEPTEMBRE 1999
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

La Rentrée 1999
Un 30e rendez-vous


L'urgence de comprendre l'océan

Une Faculté de science politique et de droit


SOMMAIRE DU NUMÉRO

Succès de la mission à bord du Marion-Dufresne
L'urgence de comprendre l'océan


Rentrée 1999
Un 30e rendez-vous


Une réalité unique au Québec
Une Faculté de science politique et de droit est créée


La Fondation dépasse ses objectifs

Un Centre d'études interdisciplinaires Wallonie-Bruxelles à l'UQAM

Processus de sectorisation
Le CA nomme trois doyens


Recommandations de la CUP

La CUP fait le bilan et lance un cri d'alarme

Une pédagogie qui suscite un intérêt croissant

Philippe Séguin invité à l'UQAM

« Il faut défendre l'idée que l'université est un service public ! »

Nomination au Conseil de la Science et de la Technologie

VITE LU

  • Le grand DSA se divise en trois
  • Un étudiant à la maîtrise en kinanthropologie s'illustre
  • Prix Lizette-Gervais


  • COLLOQUES
  • Histoire de la statistique
  • L'État québécois et les universités
  • Malaise dans la clinique


  • Un Centre d'études interdisciplinaires Wallonie-Bruxelles à l'UQAM
    La Délégation Wallonie-Bruxelles au Québec et l'UQAM comptent ouvrir prochainement Le Centre d'études interdisciplinaires Wallonie-Bruxelles. Le Centre favorisera le développement et la visibilité des initiatives individuelles ou collectives qui visent à faire connaître la Belgique francophone au Québec, sur les plans culturel, social, politique et scientifique. Comme l'a souligné la rectrice, Mme Paule Leduc, « cette collaboration avec la Communauté française Wallonie-Bruxelles est une pièce maîtresse de la stratégie d'internationalisation que l'UQAM poursuit vigoureusement ». Le Centre, a-t-elle ajouté, servira de plaque tournante pour les échanges de toute nature entre francophones belges et québécois.

    Parmi les domaines d'excellence que le Centre entend privilégier, mentionnons : la langue, la littérature belge de langue française et l'évolution sociopolitique de la Belgique fédérale; en matière d'environnement, l'éducation, la formation et la recherche pour le développement durable et la mise en oeuvre de procédés industriels de dépollution; la géomatique et les nouvelles technologies reliées aux systèmes d'information géographique; enfin, le design, l'architecture et l'urbanisation. Par ailleurs, la constitution d'un Fonds documentaire accessible à la communauté universitaire et, éventuellement, au grand public; l'organisation de recherches, de formations, de colloques et d'activités de diffusion sur les réalisations belges francophones; le renforcement des réseaux et des partenariats des secteurs publics et privés, ainsi que la création d'un site Web, figurent également au chapitre des futures activités du Centre.