Volume XXVI Numéro 10, 28 Février 2000
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

Création d'un Centre d'études Wallonie-Bruxelles

Une Chaire qui allie science et gestion

Les étudiants débattent, protestent et manifestent


SOMMAIRE DU NUMÉRO

>La rétro le 25 mai !

Un nouveau cadre d'éthique pour la recherche avec des êtres humains

Pour une meilleure intégration, en français, des immigrants

Pour une approche écosystémique de la santé

Préserver la santé des artistes

Don de livres japonais

Premières bourses CN en ergonomie

La Chine intéressée par l'expertise de l'UQAM en &ťacute;cotourisme

Séisme en Colombie

Colloque sur la folie

Deux autres rapports sectoriels de la CUP

  • Éducation physique
  • Administration et économique


  • L'art en cavale

    Un magicien de l'affiche

    École de fouilles

    SOUTENANCES DE THÈSE

    VITE LU

    Donna Mergler

    Pour une approche écosystémique de la santé

    Mme Donna Mergler, professeure au Département des sciences biologiques et boursière émérite du CRDI.

    Neurotoxicologue réputée pour ses travaux sur les effets de l'exposition au manganèse et au mercure, Donna Mergler, professeure au Département des sciences biologiques, s'est vu décerner une bourse de 395 000 $ du Centre de recherches pour le développement international (CRDI)1. Accordée pour trois ans, cette Bourse pour professeurs universitaires en écosystèmes et santé humaine lui permettra de mettre de l'avant un ambitieux programme visant à développer et à promouvoir la recherche et l'enseignement dans ce nouveau domaine d'études. « L'idée consiste à mettre ensemble, dans une approche plus dynamique et intégrée, les écosystèmes et la santé humaine. [...] Les humains ne sont pas seulement des destructeurs de l'environnement, ils en sont aussi les victimes » de rappeler Mme Mergler.

    Recherche et formation
    Grâce à la bourse du CRDI, Mme Mergler prévoit embaucher une jeune chercheure, Sylvie De Grosbois, qui va oeuvrer avec elle à développer une approche écosystémique de la santé misant notamment sur la recherche participative et l'analyse du genre. Comme le rappelle la professeure, cette bourse du CRDI vise à encourager la constitution d'une expertise mettant de l'avant l'interdépendance entre environnement et santé humaine en vue, notamment, de faire de la prévention et de la gestion plus efficace. « C'est une approche interdisciplinaire qui cadre avec ce qui se fait à l'Institut des sciences de l'environnement (ISE), dont les recherches que j'y mène avec Marc Lucotte sur la contamination au mercure en Amazonie. Autre exemple, au Centre d'étude des interactions biologiques entre la santé et l'environnement (CINBIOSE), que je codirige avec Karen Messing, on planifie une étude multicentrique sur les femmes travaillant dans l'industrie des fleurs et ce, en collaboration avec des chercheurs de l'Amérique latine ». Ajoutons que le prix du CRDI permettra aussi à Mme Mergler d'encourager la relève puisqu'une partie de l'argent sera redistribué sous forme de bourses à des étudiants.

    Une série de conférences
    Le programme élaboré par Mme Mergler comprend également l'organisation d'une série de conférences à travers le Canada. Ces « Conférences Écosanté » porteront sur l'exploitation des mines, l'utilisation des pesticides et les politiques internationales sur l'eau; y seront abordés tant les impacts sur la santé humaine que sur l'environnement. « Quatre universités collaborent à ce projet, (UQAM, University of Toronto, Dalhousie University et University of Alberta) et au sein de chacune, on a des partenaires liés aux études féministes et aux recherches environnementales ». C'est l'UQAM qui ouvrira la tournée 2000, le 14 mars prochain, à 19 h, à la salle SH 3260. Intitulée Nettoyons nos mines : un dialogue Nord-Sud, la conférence sera prononcée par Mme Béatrice Labonne, coordonnatrice du Bureau de la coopération technique des Nations-Unies. L'événement, ouvert au grand public et organisé en collaboration avec l'ISE et l'IREF, sera suivi d'une table ronde avec des gens de divers milieux : industrie des mines, syndicat, groupe environnemental, etc.

    1. Le CRDI a été créé afin d'aider les scientifiques et les collectivités des pays en développement à trouver des solutions à leurs problèmes économiqes, sociaux et environnementaux au moyen de la recherche.