Volume XXVI Numéro 10, 28 Février 2000
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

Création d'un Centre d'études Wallonie-Bruxelles

Une Chaire qui allie science et gestion

Les étudiants débattent, protestent et manifestent


SOMMAIRE DU NUMÉRO

>La rétro le 25 mai !

Un nouveau cadre d'éthique pour la recherche avec des êtres humains

Pour une meilleure intégration, en français, des immigrants

Pour une approche écosystémique de la santé

Préserver la santé des artistes

Don de livres japonais

Premières bourses CN en ergonomie

La Chine intéressée par l'expertise de l'UQAM en &ťacute;cotourisme

Séisme en Colombie

Colloque sur la folie

Deux autres rapports sectoriels de la CUP

  • Éducation physique
  • Administration et économique


  • L'art en cavale

    Un magicien de l'affiche

    École de fouilles

    SOUTENANCES DE THÈSE

    VITE LU
    À la Galerie

    L'art en cavale
    Francis Alÿs Sans titre, 1997. Huile sur bois, émail sur métal.
    Du 3 mars au 8 avril prochains, la Galerie de l'UQAM présente une exposition de l'oeuvre inédite de Francis Alÿs, intitulée The Last Clown. Francis Alÿs est un artiste belge qui vit à Mexico depuis une douzaine d'années. Le déplacement en milieu urbain, les rencontres, les conversations fortuites et les histoires qui s'entrecroisent, viennent nourrir une oeuvre protéiforme, à la fois énigmatique et ironique, grave et légère, qui comporte une activité picturale, la production d'objets singuliers, ainsi que des films et des vidéos. Francis Alÿs est un voyageur inlassable et cette condition d'être en transit imprègne l'ensemble de sa démarche. Il aime évoquer la figure de l'artiste nomade dont l'atelier est aussi bien la rue que la table de travail, la ville que l'avion l'amenant à sillonner le monde. Voici un artiste qui s'intéresse également aux notions d'auteur et d'originalité en art, et qui a déjà réalisé une suite de tableaux en collaboration avec des peintres-artisans mexicains.

    The Last Clown, soit l'histoire d'une rencontre accidentelle entre un promeneur et un chien, comprend un film en boucle et propose une suite de dessins et de tableaux. Pour cet événement, la Galerie publiera un catalogue incluant un essai de Michèle Thériault, Commissaire de l'exposition, qui paraîtra à la fin mars. De plus, Michèle Thériault accueillera le public le samedi 18 mars, de 14 h à 15 h, pour une visite commentée de l'exposition. À noter que le vernissage aura lieu le 2 mars à 17 h 30.

    La Galerie, située au 1400, rue Berri, est ouverte du mardi au samedi, de midi à 18 h. L'entrée est libre. Renseignements : 987-3000, poste 8421.