Volume XXVI Numéro 13, 10 avril 2000
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE



Michel Hébert à la Société royale du Canada

Le devoir de mémoire

Le ministre Perreault à l'École de langues


SOMMAIRE DU NUMÉRO



Pour en finir avec l'âgisme

Les vendredis de l'ESG

Nouveau vice-recteur intérimaire

Rapport de la Fondation

COLLOQUES

  • Construction d'espaces identitaires
  • Formation professionnelle
  • Le travail en question
  • Écritures médiatiques


  • Nouvelle concentration en mathématiques financières

    Stages à l'étranger

    Soirées retrouvailles

    Le salon G...néreux!

    Les camps de l'art dehors

    Mentorat professionnel

    Gala Forces AVENIR

    La relève présente ses travaux

    Centre de design

    Futurs enseignants en arts venus de France

    VITE LU

    Titres d'ici
    Construction d'espaces identitaires
    La question de la construction des espaces identitaires représente l'un des problèmes majeurs des sociétés contemporaines et, par conséquent, l'une des principales préoccupations des chercheurs en sciences humaines et sociales. Mais c'est aussi le thème central d'un colloque intitulé Dire, Figurer, Interpréter : pratiques du soi et de l'autre, qui se tiendra à l'UQAM du 3 au 5 mai prochains. Organisé par le Centre d'études interdisciplinaires sur les lettres, les arts et les traditions des francophones en Amérique du Nord1 (CELAT), le colloque abordera cinq grands axes de discussion : 1) les rapports entre identité et altérité; 2) les récits de la migration; 3) l'interculturation en contexte colonial et postcolonial; 4) la ville comme lieu de mémoire et de pouvoir; 5) les redéfinitions identitaires et les nouvelle technologies.

    Soulignons d'emblée que le CELAT, basé à l'Université Laval, est en voie de devenir un centre interuniversitaire regroupant des professeurs-chercheurs et des étudiants des différentes universités montréalaises, dont l'UQAM. À vocation multidisciplinaire, ce Centre préconise des études à caractère comparatif et se consacre également à la formation et à l'encadrement de jeunes chercheurs en accueillant des boursiers et des stagiaires postdoctoraux. Quant au colloque, il entend susciter la réflexion autour de phénomènes comme la mondialisation des économies et des cultures, la composition de nouveaux ensembles géopolitiques et géoéconomiques (l'Europe, l'Aléna), les mouvements migratoires, l'éclatement de la famille et la montée de l'individualisme. Phénomènes qui pulvérisent les cadres de référence établis, creusent l'incertitude et amènent des individus et des groupes à chercher de nouveaux lieux identitaires. À noter que l'événement se déroulera à la Salle des boiseries du pavillon Judith-Jasmin, sauf la première journée (3 mai) alors que les discussions auront lieu à la salle D-R200.

    1. Signalons que le CELAT a vu sa subvention FCAR-Centre renouvelée pour une période de trois ans (1999-2002). En outre, la demande du CELAT a été classée au deuxième rang de tous les centres de recherche du Québec (toutes disciplines confondues) qui participaient au concours de cette année.