Volume XXVI Numéro 13, 10 avril 2000
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE



Michel Hébert à la Société royale du Canada

Le devoir de mémoire

Le ministre Perreault à l'École de langues


SOMMAIRE DU NUMÉRO



Pour en finir avec l'âgisme

Les vendredis de l'ESG

Nouveau vice-recteur intérimaire

Rapport de la Fondation

COLLOQUES

  • Construction d'espaces identitaires
  • Formation professionnelle
  • Le travail en question
  • Écritures médiatiques


  • Nouvelle concentration en mathématiques financières

    Stages à l'étranger

    Soirées retrouvailles

    Le salon G...néreux!

    Les camps de l'art dehors

    Mentorat professionnel

    Gala Forces AVENIR

    La relève présente ses travaux

    Centre de design

    Futurs enseignants en arts venus de France

    VITE LU

    Titres d'ici
    Nouvelle concentration en mathématiques financières
    Dans le cadre de son programme de maîtrise, le Département de mathématiques offrira, à compter de septembre 2000, une nouvelle concentration en mathématiques financières1. Très spécialisée, cette concentration vient compléter la formation en finance appliquée dispensée à l'École des sciences de la gestion. Plusieurs acteurs socioprofessionnels consultés ont indiqué que les institutions financières montréalaises souhaitaient disposer d'une base locale d'experts dans ce champ des mathématiques. D'ailleurs, la spécialisation de la Bourse de Montréal dans les produits dérivés et la création de l'Institut de finance mathématique de Montréal2 illustrent bien ce besoin.

    La nouvelle concentration vise à former des mathématiciens capables de mettre leur savoir-faire au service des institutions financières, et à leur donner une formation mathématique assez large et suffisamment approfondie pour faire face aux innovations constantes du milieu. Cette formation diversifiée développera chez les étudiants une culture financière les préparant à un travail de collaboration interdisciplinaire et favorisant leur intégration à des équipes d'analystes financiers, d'économistes et d'informaticiens.

    Le programme s'adresse à des finissants du baccalauréat en mathématiques ou actuariat (ou un baccalauréat à forte teneur mathématique) et leur permet d'élargir cette formation avec des connaissances en finance et dans les mathématiques de cette discipline.

    1. Les principaux artisans de ce projet sont MM. René Ferland, Claude Pichet, André Joyal et Alain Latour du Département de mathématiques.

    2. Une des missions de l'Institut de finance mathématique de Montréal est de faire le lien entre le milieu financier et les programmes d'études supérieures concernés. La création de la nouvelle concentration rejoint ainsi les projets à long terme de l'Institut.