Volume XXVI Numéro 2, 27 SEPTEMBRE 1999
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

ACFAS: Quatre chercheurs de l'UQAM parmi les lauréats !

Paris-Dauphine et l'UQAM s'associent pour créer un programme de MBA

Deux nouvelles chaires en sciences


SOMMAIRE DU NUMÉRO

ACFAS: Quatre chercheurs de l'UQAM parmi les lauréats !

Paris-Dauphine et l'UQAM s'associent pour créer un programme de MBA

Deux nouvelles chaires en sciences

Deux professeurs à la Société royale du Canada

Une rentrée réussie dans les CEU!

CRSH 1999-2000 Excellente performance de l'UQAM

Une Faculté désigne un vice-doyen à la recherche

La restructuration du DSA Appliquer ce que l'on enseigne

Formation à distance en tourisme

Petits-déjeuners-causeries Pour échanger avec les diplômés

Deux ententes de partenariat IBM-ESG

Des emplois étudiants pour contrer l'abandon

Programmes d'échanges de la CREPUQ 50 000 $ en bourses

Collation des grades Changements au programme

Informatique de gestion Accréditation du bac par l'ACI

Sonnez et rentrez! Les SVE accueillent les étudiants

Relations publiques Une première cohorte de diplômés

Mois de la photo à Montréal Roberto Pellegrinuzzi épate la Galerie!

Titres d'ici

Premiers diplômés en gestion industrielle du vêtement

Nominations
Fondation de l'UQAM
Centre de design

Yves Gingras au CA du CRSH

COLLOQUE
Edgar Allan Poe


SOUTENANCES DE THÈSE

VITE LU

L'UQAM a formé 25 % des nouveaux diplômés CMA

Prix du ministre

Gérald Larose professeur invité

Exposition Entre deux temps



Architecture au Centre de design

Affiliation à l'École Sport-études

Jeux panaméricains L'or en haltérophilie



Titres d'ici
Sciences religieuses

Le dernier numéro de la revue Religiologiques, consacré au thème de « postmodernité et religion » a été réalisé sous la direction de Guy Ménard, professeur au Département des sciences religieuses, et d'Eve Paquette, étudiante au doctorat en sciences des religions. Ce numéro vise un double objectif : 1) explorer, de manière critique, la fécondité du concept de postmodernité appliqué à l'étude du phénomène religieux contemporain; 2) illustrer, d'une façon plus empirique, un certain nombre de manifestations postmodernes du religieux dans la culture contemporaine.

On y trouve les contributions d'une dizaine d'universitaires, la majorité provenant de l'UQAM, qui se sont intéressés à la thématique proposée, certains avec enthousiasme, d'autres avec nettement plus de réserves. Comme l'écrivent Guy Ménard et Eve Paquette dans le texte de présentation, il s'agit de donner une chance à un regard postmoderniste, pour voir s'il ne permettrait pas de saisir certaines réalités de manière plus satisfaisante qu'à partir de modèles acquis et issus, pour l'essentiel, de la « Modernité ». Rappelons que Religiologiques est publiée avec l'appui financier du Département des sciences religieuses, du Comité des publications de l'UQAM et avec le soutien du Fonds Gérard-Dion (Québec).

Littérature

« Nul ne s'y retrouve qu'il ne s'y soit perdu d'abord. »

C'est sur ces mots déroutants d'André Gide que s'ouvre le non moins déroutant Tessons, paru sous la plume du professeur Bertrand Gervais. Mêlant quotidienneté et inquiétante étrangeté, flirtant avec le mystérieux et le fantastique, l'auteur nous propose cinq récits où, de toute évidence, tout ne tourne pas rond. Car si le décor est de prime abord familier - un musée, le Jardin botanique, un bureau de comptable,... - il a tôt fait de basculer et l'on se retrouve alors en pays moins connu... Mais que faire quand le réel se dérègle et que les vérités de toujours volent en éclats? Que faire quand la mémoire fuit et que l'on n'arrive même plus à reconnaître sans hésitation les personnes et les choses qui nous entourent? Ce sont ces moments d'égarement et de flottement, sources d'angoisse et de profonde insécurité, et lourds de conséquences, qui constituent le sujet des différents récits du recueil. Paru chez XYZ éditeur dans la collection « Romanichels ». 162 pages.

Histoire de l'art

Dans cet ouvrage, Olga Hazan expose la nature structurelle du mythe du progrès artistique dans le discours de l'histoire de l'art, depuis l'émergence de ce champ dans les écrits des premiers biographes de la Renaissance italienne, jusqu'à sa consolidation au XXe siècle dans un cadre institutionnel, universitaire et muséal. Intitulée Le mythe du progrès artistique, cette étude historiographique, présentée à l'origine comme thèse de doctorat, analyse de manière particulièrement étoffée les notions d'évolution, de progrès et de déclin artistiques qui marquent le discours de l'histoire de l'art, passé ou contemporain. « Il fallait avant tout, affirme l'auteure, exposer l'importance du mythe du progrès artistique, les caractéristiques argumentatives du discours qu'il génère et le fait que ce mythe provient moins de situations ponctuelles que de la nature même du champ de l'histoire de l'art dont il est le produit ». Olga Hazan enseigne l'histoire de l'art à l'UQAM depuis 1988. Le mythe du progrès artistique, Les Presses de l'Université de Montréal, 460 pages.