Volume XXVI Numéro 2, 27 SEPTEMBRE 1999
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

ACFAS: Quatre chercheurs de l'UQAM parmi les lauréats !

Paris-Dauphine et l'UQAM s'associent pour créer un programme de MBA

Deux nouvelles chaires en sciences


SOMMAIRE DU NUMÉRO

ACFAS: Quatre chercheurs de l'UQAM parmi les lauréats !

Paris-Dauphine et l'UQAM s'associent pour créer un programme de MBA

Deux nouvelles chaires en sciences

Deux professeurs à la Société royale du Canada

Une rentrée réussie dans les CEU!

CRSH 1999-2000 Excellente performance de l'UQAM

Une Faculté désigne un vice-doyen à la recherche

La restructuration du DSA Appliquer ce que l'on enseigne

Formation à distance en tourisme

Petits-déjeuners-causeries Pour échanger avec les diplômés

Deux ententes de partenariat IBM-ESG

Des emplois étudiants pour contrer l'abandon

Programmes d'échanges de la CREPUQ 50 000 $ en bourses

Collation des grades Changements au programme

Informatique de gestion Accréditation du bac par l'ACI

Sonnez et rentrez! Les SVE accueillent les étudiants

Relations publiques Une première cohorte de diplômés

Mois de la photo à Montréal Roberto Pellegrinuzzi épate la Galerie!

Titres d'ici

Premiers diplômés en gestion industrielle du vêtement

Nominations
Fondation de l'UQAM
Centre de design

Yves Gingras au CA du CRSH

COLLOQUE
Edgar Allan Poe


SOUTENANCES DE THÈSE

VITE LU

L'UQAM a formé 25 % des nouveaux diplômés CMA

Prix du ministre

Gérald Larose professeur invité

Exposition Entre deux temps



Architecture au Centre de design

Affiliation à l'École Sport-études

Jeux panaméricains L'or en haltérophilie



L'Université Paris-Dauphine et l'UQAM s'associent pour créer un programme de MBA

Lancement du programme « Executive MBA Dauphine-UQAM ». De gauche à droite, M. Jean Ducharme, directeur de l'École des sciences de la gestion de l'UQAM, M. Dominique Boché, Consul général de France à Québec, M. Bernard Landry, vice-premier ministre du Québec, Mme Paule Leduc, rectrice de l'UQAM et M. Élie Cohen, président de l'Université Paris-Dauphine.

L'Université Paris-Dauphine et l'UQAM viennent de créer en partenariat un nouveau programme, « L'Executive MBA Dauphine-UQAM ». Ce programme de formation, d'une durée de deux ans et qui débute maintenant, est destiné à un public de cadres ou de gestionnaires de haut niveau ayant déjà acquis une solide expérience professionnelle.

Le partenariat va permettre aux deux établissements de mettre en commun leurs atouts et leurs expériences pour proposer à des cadres en exercice une formation de haut niveau, faisant appel à des équipes pédagogiques biculturelles, et composées des enseignants parmi les plus prestigieux des deux universités1. Comme le précise Léon Michel Serruya, professeur à l'École des sciences de la gestion et directeur du programme MBA UQAM, « l'Université Paris-Dauphine est reconnue en France comme un leader dans le domaine de la gestion. Quant à nous, cela fait quatre ans que nous offrons le programme de MBA pour cadres en français, en anglais et en espagnol, dans des pays aussi différents que le Pérou, l'Équateur, la Pologne, le Maroc, le Sénégal ou le Liban. À Paris-Dauphine, les professeurs de l'UQAM assumeront 40 % de l'enseignement ».

Plus précisément, l'Executive MBA Dauphine-UQAM s'adresse à des personnes ayant notamment, au minimum, quatre années d'expérience professionnelle en qualité de cadre. Il s'agit d'un double diplôme, décerné par les deux universités, qui s'appuie sur un enseignement : international, par ses enseignants, ses participants et son programme; bilingue, puisque les séminaires se déroulent en français et en anglais; utilisant les nouvelles technologies pédagogiques (CD-ROM, Intranet, suivi à distance, visioconférences, etc.).

La formation2 vise à permettre aux participants de valoriser leurs connaissances antérieures, d'acquérir un corpus de savoirs avancés en gestion, de développer une approche transversale de l'entreprise, d'accroître leur capacité à s'adapter à la mondialisation et, enfin, de s'intégrer et de progresser dans les nouvelles formes d'entreprises. « Jusqu'à maintenant, explique M. Serruya, 23 étudiants français se sont inscrits au programme et les étudiants de l'UQAM y sont aussi admissibles3. Ces cadres, dont certains ont un bagage de 15 années d'expérience dans des entreprises de divers secteurs, veulent progresser dans leur carrière, se ressourcer, ainsi que mettre à jour et enrichir leurs connaissances ». Dans un contexte de mondialisation toujours plus complexe, ajoute M. Serruya, la performance des entreprises dépend de plus en plus des compétences de leurs gestionnaires.
M. Léon Michel Serruya, professeur à l'École des sciences de la gestion et directeur du programme MBA UQAM.

L'UQAM, de rappeler M. Serruya, possède une grande expérience dans la gestion des programmes de type MBA. « Ainsi, l'Université dispense déjà des programmes de MBA spécialisés pour cadres dans divers domaines : services financiers, immobilier, transports, municipalités, biotechnologies, etc. Nous comptons aussi offrir, éventuellement, un nouveau programme de MBA dans le secteur des services de santé. Enfin, nous avons pour projet de développer avec la Suisse un programme similaire à celui que nous présentons avec Paris-Dauphine ».

1 Soulignons que la responsabilité scientifique et pédagogique du programme est assurée par M. Michel Kalika, professeur en sciences de gestion à l'Université Paris-Dauphine. Par ailleurs, M. Jean Perrien, professeur à l'École des sciences de la gestion de l'UQAM agit à titre de coordonnateur du programme.

2 Au cours de la formation, cinq grands thèmes seront étudiés : le gestionnaire et l'entreprise; la gestion commerciale et financière; la gestion de la production des biens et services; le management stratégique; la gestion internationale.

3 Les deux universités ont convenu que tout étudiant inscrit au programme MBA pour cadres de l'École des sciences de la gestion de l'UQAM et/ou au programme « MBA Dauphine » pourra suivre les cours dans l'une ou l'autre des deux institutions.