Volume XXVI Numéro 2, 27 SEPTEMBRE 1999
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

ACFAS: Quatre chercheurs de l'UQAM parmi les lauréats !

Paris-Dauphine et l'UQAM s'associent pour créer un programme de MBA

Deux nouvelles chaires en sciences


SOMMAIRE DU NUMÉRO

ACFAS: Quatre chercheurs de l'UQAM parmi les lauréats !

Paris-Dauphine et l'UQAM s'associent pour créer un programme de MBA

Deux nouvelles chaires en sciences

Deux professeurs à la Société royale du Canada

Une rentrée réussie dans les CEU!

CRSH 1999-2000 Excellente performance de l'UQAM

Une Faculté désigne un vice-doyen à la recherche

La restructuration du DSA Appliquer ce que l'on enseigne

Formation à distance en tourisme

Petits-déjeuners-causeries Pour échanger avec les diplômés

Deux ententes de partenariat IBM-ESG

Des emplois étudiants pour contrer l'abandon

Programmes d'échanges de la CREPUQ 50 000 $ en bourses

Collation des grades Changements au programme

Informatique de gestion Accréditation du bac par l'ACI

Sonnez et rentrez! Les SVE accueillent les étudiants

Relations publiques Une première cohorte de diplômés

Mois de la photo à Montréal Roberto Pellegrinuzzi épate la Galerie!

Titres d'ici

Premiers diplômés en gestion industrielle du vêtement

Nominations
Fondation de l'UQAM
Centre de design

Yves Gingras au CA du CRSH

COLLOQUE
Edgar Allan Poe


SOUTENANCES DE THÈSE

VITE LU

L'UQAM a formé 25 % des nouveaux diplômés CMA

Prix du ministre

Gérald Larose professeur invité

Exposition Entre deux temps



Architecture au Centre de design

Affiliation à l'École Sport-études

Jeux panaméricains L'or en haltérophilie



Une rentrée réussie dans les CEU!

Monsieur Rhéal Sauvé, directeur du Bureau des Centres d'études universitaires et de la formation sur mesure de l'UQAM.

Saviez-vous que les Lavallois peuvent obtenir un diplôme de l'UQAM sans même jamais avoir mis les pieds à Montréal? Et c'est le cas aussi pour les gens de Lanaudière ou de la Montérégie, et plus récemment, pour les habitants de l'Ouest de l'Ile. Non, il ne s'agit pas de formation à distance, mais plutôt de formation en région, par le biais de ce que l'on appelle les Centres d'études universitaires (CEU)1.

Un redéploiement des activités
« L'UQAM a toujours eu une longueur d'avance en région, mais aujourd'hui, il importe de capitaliser notre expertise », affirme d'emblée le directeur du Bureau des CEU et de la formation sur mesure, M. Rhéal Sauvé. Ainsi, jusqu'à tout récemment, les CEU offraient surtout une formation de 1er cycle en gestion, à laquelle s'ajoutait parfois un programme de MBA pour cadres. Aujourd'hui, de souligner M. Sauvé, on a élargi la programmation aux domaines des communications, de l'informatique, de l'anglais langue seconde... « On veut répondre le plus adéquatement possible aux besoins et aux attentes des régions », déclare-t-il, soulignant au passage que des études récentes ont démontré que 85 % de la clientèle des CEU n'aurait pas poursuivi d'études universitaires s'il leur avait fallu se déplacer à Montréal.

« C'est un marché qui bouge cependant très vite, ajoute le directeur, et il n'y a pas de zones réservées. À preuve, l'Université de Sherbrooke s'est déployée au métro Longueuil avec beaucoup de bonheur. On a donc déménagé notre Centre à la Place Saint-Charles et établi un partenariat avec Sherbrooke de manière à ce que notre offre de programmes soit complémentaire ». Une sage décision, puisque le CEU de l'UQAM en Montérégie a enregistré cette année une hausse considérable de sa clientèle, soit 20 % des effectifs, pour un total d'environ 1 500 étudiants-cours.

Du côté du CEU à Laval, là aussi, on a assisté à un redéploiement heureux des activités. « Dans la foulée d'un nouveau partenariat établi avec le Collège Montmorency, on a déplacé, en juillet dernier, le CEU dans des locaux du Collège. Ceci nous permet d'offrir à notre clientèle une série d'excellents services : cafétéria et bibliothèque ouvertes en soirée, laboratoires d'informatique et d'arts plastiques, salle multimédia et équipement de vidéoconférence... ». Résultat ? Le CEU-Laval est passé, selon les chiffres fournis par M. Sauvé, de 1 400 étudiants-cours à 1 800, en l'espace d'un an, soit une augmentation de près de 30 %!

Des défis à relever
En ce qui concerne le CEU UQAM-Lanaudière, situé à Repentigny, M. Sauvé admet que les clientèles stagnent autour de 800-900 étudiants-cours. « On va tenter d'élaborer des stratégies de développement, peut-être en visant davantage le secteur Mascouche-Terrebonne qui est en pleine croissance ». Quant au petit dernier des CEU, soit celui de l'Ouest-de-l'Ile, installé depuis le mois d'août dans les locaux du nouveau Collège Gérald-Godin, M. Sauvé se dit satisfait des résultats, soit près de 300 étudiants-cours. Néanmoins, il juge cette première réponse encore trop timide : « Cette région, c'est un territoire à conquérir! Mais on est les premiers et je suis confiant que nous allons y connaître un important développement ».

Enfin, en ce qui concerne le nouveau partenariat établi avec le Torah and Vocational Institute of Montreal (TAV), M. Sauvé ne cache pas son enthousiasme. « C'est la première année et nous avons déjà près de 400 étudiants à temps plein! Cela représente 46 groupes-cours se répartissant comme suit : 11 au bac en informatique de gestion, 9 aux certificats en administration et 26 en langues, dont 1 en hébreu, 10 en anglais et 15 en français langue seconde. » La clientèle, de préciser M. Sauvé, est essentiellement composée de Juifs orthodoxes, d'émigrants russes et polonais, et de Chinois, tous citoyens canadiens. Ils doivent ou bien suivre tous leurs cours en français ou s'inscrire à un minimum de trois cours de français langue seconde lorsque la formation choisie se déroule en anglais. « Si l'UQAM est capable de se déployer en Roumanie et en Pologne dans le cadre de programmes de MBA pour cadres, je ne vois pas pourquoi elle ne serait pas capable de le faire en anglais à Montréal » a-t-il tenu à conclure.

1. S'adressant aux personnes désirant effectuer un retour aux études ou se perfectionner, les CEU offrent une variété de programmes et constituent un guichet d'entrée unique en région pour tous les services d'admission et d'inscription, tout en permettant l'accès à l'ensemble des services universitaires.