Volume XXVI Numéro 4, 25 OCTOBRE 1999
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

Plan d'action du Vice-rectorat à la formation

L'ACDI injecte 4,7 M $ pour un réseau en gestion au Viêt-Nam


SOMMAIRE DU NUMÉRO

Plan d'action du Vice-rectorat à la formation
« C'est maintenant que le vrai travail commence ! »


L'ACDI injecte 4,7 M $ pour un réseau en gestion au Viêt-Nam

Vers de nouvelles pratiques d'aménagement forestier

COLLOQUES
Regards sur une oeuvre de Gény
La régulation de la formation professionnelle

Une pléiade d'activitésau CIRADE

Séjours d'études en France

Formation de juristes au Rwanda

Nouveau partenariat Industrielle Alliance et ESG

Don de 500 000 $ de Quebecor à la Fondation

Prédire les changements climatiques ?

Chaire Téléglobe Raoul-Dandurand
Des conférenciers de prestige


Chaire Bombardier
Cinq bourses de recherche


Regain de popularité pour les universités

Délégation de cadres en mission de travail

Vive la retraite !

Pour mieux animer le campus

Soccer universitaire masculin

LETTRE À L'UQAM

VITE LU

SOUTENANCES DE THÈSE

Prédire les changements climatiques ?
Dans l'ordre habituel, Mme Anne de Vernal, coorganisatrice de la troisième rencontre du PMIP, M. Karl Taylor, coordonnateur du PMIP et chercheur scientifique au Lawrence Livermore National Lab., Mme Pascale Braconnot, coorganisatrice de la rencontre et chercheure au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement en France, et Mme Sylvie Joussaume, coordonnatrice du PMIP et directrice adjointe du Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement en France.
Le Centre de recherche en géochimie isotopique et en géochronologie (GEOTOP), ainsi que l'UQAM, étaient les hôtes, récemment, d'une réunion scientifique internationale portant sur le développement de modèles prédictifs des changements climatiques. Une cinquantaine de chercheurs venus d'Europe, d'Amérique, d'Asie et d'Océanie s'étaient donné rendez-vous à la station écologique de l'UQAM, sur les rives du Lac Lusignan, pour des exposés et des discussions concernant des modèles testés sur la base de situations climatiques du passé géologique récent.

Cette rencontre internationale de PMIP (Paleoclimate Modeling Intercomparison Project ), la troisième du genre, était la première à se dérouler en sol canadien. Soulignons que le projet PMIP a été initié sous l'égide de l'International Geosphere Biosphere Programme (IGBP) et constitue l'un des volets du programme traitant des changements globaux du climat dans une perspective historique. L'objectif ultime de PMIP est d'évaluer la capacité des modèles à reproduire le climat passé de la Terre par le biais d'expériences de simulation climatique. L'enjeu de ces recherches est majeur. Si les modèles numériques du climat arrivent à simuler fidèlement les climats du passé, il sera alors possible de leur accorder une plus grande crédibilité pour la prédiction des changements climatiques, notamment sous l'effet de serre.