Volume XXVI Numéro 7, 17 JANVIER 2000
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

Deux Alliances UQAM-communautés
Le CRSH injecte 1,6 million $


Création du profil Histoire, Culture et Société

L'UQAM à l'ère facultaire: un bref portrait


SOMMAIRE DU NUMÉRO

Le CRSH injecte 1,6 million $
...en économie sociale...
...et en études féministes

Création du profil Histoire, Culture et Société

L'UQAM à l'ère facultaire

Doctorat en informatique cognitive

Don de 300 000 $ à la mémoire de Denise Véronneau

L'épistémologie contemporaine

Des Caisses populaires à l'ESG

Don de la Fondation Jean-Louis Lévesque

Quatre bourses de 14 500 $

Le Centre de vigie planétaire : ça continue !

Nouvelles bourses de mobilité internationale

L'acte artistique en question

Panorama du design actuel

Prix Orange à la place publique du J.-A.- DeSève

Droits et responsabilités des étudiants: la consultation

Concours pour photographes amateurs

SOUTENANCES DE THÈSE

VITE LU

À la mémoire de Denise Véronneau

La Fondation reçoit un don personnel de 300 000 $
De gauche à droite : Marie-Hélène Daphnis, lauréate du Prix Denise-Véronneau, le Dr Suzanne Véronneau-Troutman, Thomas Berryman, et Manon Champagne, lauréats d'une bourse Denise-Véronneau.
Une ophtalmologiste de renom établie à New York, le Dr Suzanne Véronneau-Troutman, a fait un don personnel de 300 000 $ à la Fondation de l'UQAM pour la création d'un fonds permanent en éducation, soit le Fonds Denise-Véronneau. Celui-ci vise à financer annuellement deux bourses d'excellence de 4 000 $ chacune destinées à des étudiants inscrits à la maîtrise en éducation, ainsi qu'un prix d'excellence de 7 000 $ pour le meilleur mémoire présenté dans cette discipline.

Le nom associé à ce Fonds est celui d'une figure marquante de l'enseignement de l'éducation à l'UQAM : Denise Véronneau, professeure durant 27 ans au Département des sciences de l'éducation, qui est décédée quelques mois après sa retraite, à l'automne 1997. Sa soeur, le Dr Véronneau-Troutman, persuadée du rôle clé des enseignants dans notre société, a voulu, en faisant un don à la Fondation, perpétuer le souvenir de cette pédagogue pleinement engagée dans la vie universitaire. « J'ai fait ce geste d'abord pour assurer la survie de ma soeur, mais aussi parce que l'UQAM, contrairement à d'autres universités nord-américaines, accorde la parité de traitement entre hommes et femmes et offre à celles-ci davantage de chances de développement ». Mme Véronneau-Troutman espère d'ailleurs que le Fonds Denise-Véronneau contribuera à faire avancer les idées nouvelles dans le domaine de l'éducation.

Les trois premiers lauréats 1999 du Fonds Denise-Véronneau sont maintenant connus. Il s'agit de Manon Champagne, Thomas Berryman et Marie-Hélène Daphnis. Le rêve de Mme Champagne, étudiante à la maîtrise en éducation, c'est d'établir et d'évaluer un programme de stages à l'intention des éducateurs en milieu pédiatrique. Cumulant le travail, les études et l'éducation de ses trois enfants, elle reçoit avec la bourse de 4 000 $ un appui pour poursuivre son développement professionnel. Pour sa part, Thomas Berryman, également étudiant à la maîtrise et récipiendaire d'une bourse, mène des travaux de recherche qui portent sur les fondements en éducation relative à l'environnement. Enfin, Marie-Hélène Daphnis, enseignante en sciences à l'école secondaire Pierre-Dupuis, a obtenu le prix d'excellence du Fonds pour la qualité de son mémoire qui portait sur le rendement scolaire des allophones dans le réseau de la Commission scolaire de Montréal.

Deux femmes, trois projets, une seule passion, voilà qui résume la portée et la signification du geste du Dr Suzanne Véronneau-Troutman.