Volume XXVI Numéro 8, 31 JANVIER 2000
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

Départ de la rectrice
Le CA devra se prononcer


L'UQAM reçoit 1,2 million $ de l'ACDI

Mesurer la performance des organisations


SOMMAIRE DU NUMÉRO

Départ de la rectrice
Le CA devra se prononcer


L'UQAM reçoit 1,2 million $ de l'ACDI

Mesurer la performance des organisations

Commission des universités sur les programmes

  • Architecture, urbanisme et design
  • Histoire et géographie
  • Spécialités périmédicales et paramédicales


  • Un Forum scientifique, artistique et professionnel

    Une autre Chaire à l'ESG

    Des programmes tout neufs en danse

    Chercheurs recherchés

    Le DESS en sciences comptables a fait ses preuves

    5 555 abonnés... ça se fête !

    Des stagiaires qui n'ont pas froid aux yeux

    L'ombudsman dépose son rapport

    Colloque sur la pratique artistique

    Conférences à la Chaire Bombardier

    Pédagogie de l'enseignement supérieur
    Une première cohorte de finissants


    Don à la mémoire de Sylvie Samson

    Titres d'ici

    La vraie nature de la photo

    SOUTENANCES DE THÈSE
    Pédagogie de l'enseignement supérieur

    Une première cohorte de finissants
    Les huit premiers finissants du programme court de 2e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur. À l'avant-plan, de gauche à droite : Julie Florent, Alice Turpin, Louise Pagé et Savinka Semerdjieva. Derrière, Mladenka Stephanova, Jérome Gingras, Jean-Luc Raymond et Pierre Chapdelaine.
    Le programme court de 2e cycle en pédagogie de l'enseignement supérieur compte dorénavant une première cohorte de finissants, un événement que les professeurs Louise Langevin et Gilles Thibert, du Département des sciences de l'éducation, ont tenu à souligner lors d'une récente cérémonie. Rappelons que ce programme, en vigueur depuis septembre 1998, s'adresse à des professionnels ou à des futurs professionnels de l'enseignement postsecondaire. Il vise à mieux les outiller sur le plan pédagogique en tenant compte du contexte institutionnel, des développements technologiques (TIC), des besoins des étudiants, ainsi que des principes et méthodes caractéristiques d'un enseignement efficace.

    « Nous sommes la seule université à offrir un tel programme et à ce jour nos étudiants se disent très satisfaits de la formation reçue » d'affirmer Mme Langevin. Selon la professeure, la diversité des statuts professionnels et des horizons disciplinaires qui caractérise la clientèle contribue à créer une dynamique particulièrement stimulante. « On reçoit des gens de toutes les disciplines, certains sont des étudiants titulaires d'un bac ou inscrits à une maîtrise, d'autres sont des professeurs, chargés de cours ou enseignants au cégep ». À la lumière des évaluations faites jusqu'à maintenant, le programme, selon elle, rencontre tout à fait ses objectifs. « La formation offerte a permis de mieux préparer les étudiants qui n'avaient aucune expérience de l'enseignement, alors que les enseignants en exercice y ont vu l'occasion de se ressourcer, de réfléchir à leur pratique et de raffiner certaines stratégies d'enseignement ».