Volume XXVI Numéro 9, 14 Février 2000
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

Le CA désigne Gilbert Dionne

La vie après 50 000 ans

Inauguration de la Faculté de science politique et de droit


SOMMAIRE DU NUMÉRO



Le CA désigne Gilbert Dionne

La vie après 50 000 ans

Une santé de fer pour la mer

Inauguration de la Faculté de science politique et de droit

Entreprises et milieu éducatif

L'intégration des chargés de cours

Création de l'École de travail social)

1760-1840 : une époque à redécouvrir

La maîtrise en art dramatique a 20 ans !

Boursiers en études littéraires

75 000 $ en bourses en écologie forestière

Des boursières qui ont de la branche!

Bourses de l'AUF

Un grand chef à l'UQAM

Portes ouvertes à l'UQAM

Vingt ans de recherche et de création

Colloque des diplômés en études des arts

Titres d'ici

VITE LU

SOUTENANCES DE THÈSE

Événement multimédia

1760-1840 : une époque à redécouvrir
Homme assis écrivant, 1792, Musée du Québec
Méconnue la période allant de la Conquête à l'Acte d'Union? Et pourtant si... Avouons-le, c'est bien davantage les mots « rébellions ou politique » qui viennent à l'esprit que « poésie, aquarelle ou opéra ». Or, un événement multimédia intitulé Images d'un changement de siècle. Portrait des arts, des lettres et de l'éloquence au Québec (1760-1840), qui se déroule actuellement au Musée du Château Ramezay jusqu'au 28 mai prochain, risque fort de modifier cette perception des choses. C'est que les organisateurs et les coresponsables du projet1, parmi lesquels figurent les professeurs Robert Derome (histoire de l'art) et Bernard Andrès (études littéraires), n'ont pas ménagé leurs efforts pour nous faire découvrir toute la richesse du patrimoine artistique et littéraire qui caractérise ces décennies tumultueuses. Exposition d'estampes, de partitions, de tableaux, de manuscrits, de journaux et autres artefacts de l'époque, à laquelle se greffent un site web, des représentations d'un opéra québécois conçu au tournant du XIXe siècle, un colloque et des lancements d'ouvrages. Ouf!

Un coup de balai !
Au départ, d'expliquer Bernard Andrès, il y avait une volonté de travailler sur les origines de la littérature québécoise. « On a commencé il y a dix ans, à sortir des textes, à découvrir des auteurs peu ou pas connus. Puis, graduellement, le projet a intégré l'histoire de l'art, la musique, la culture oratoire. Cela nous a permis d'obtenir un panomara plus vaste et une vision plus claire de cette époque pleine de mouvement ». Le Québec d'alors, rappelle-t-il, n'était pas fermé sur lui-même. « On s'est rendu compte qu'il y avait beaucoup de débats, d'ouverture aux idées du temps, (la philosophie des Lumières) ». Un des objectifs de projet visait d'ailleurs à « dépoussiérer » cette période d'où l'utilisation du web. Autre façon d'apporter un regard original, l'implication de trois générations de chercheurs : en études littéraires seulement on compte près d'une quinzaine de mémoires et de thèses, récemment déposés ou en cours, portant sur des sujets reliés à la thématique de l'exposition.

Le colloque
Cette exposition sera couronnée, du 27 au 29 avril, par un important colloque qui se tiendra là même où se réunissait l'École littéraire à la fin du XIXe siècle, soit à la Salle de Nantes du Musée du Château Ramezay. Une table ronde ainsi qu'une pléiade de communications, articulées autour de quatre axes - les lettres et l'écrivain, l'éloquence, les arts, l'imprimé - sont prévues au programme.
Sur Internet: http://www.unites.uqam.ca/expo/

Exposition multimédia
du 28 janvier au 28 mai 2000
Château du Musée Ramezay
280 rue Notre-Dame est, Vieux-Montréal


1. L'événement est organisé par le Département d'études littéraires de l'UQAM et le Forum d'histoire comparée des imaginaires collectifs de l'Institut interuniversitaire de recherche sur les populations (IREP). Les membres du comité scientifique sont les professeurs Bernard Andrès et Robert Derome (UQAM), Marc-André Bernier (UQTR) et Yvan Lamonde (Université McGill).