Numéro 12,
24 février 1997


Comité du changement

Un travail considérable d'analyse et de réflexion



Dans le but d'évaluer l'impact des mesures proposées dans les différents plans d'action, le vice-rectorat à la planification stratégique et financière et celui de la formation et de la recherche ont soumis une grille de classification aux membres du comité du changement, lors de sa rencontre du 17 février. Cette grille permettra de classer les projets et de mesurer les conséquences qu'ils pourraient avoir sur les programmes, les ressources financières, les conventions collectives, le personnel, etc.

Le comité du changement travaille également à définir ses modes de fonctionnement. Selon la vice-rectrice à la planification stratégique et financière, Mme Louise Dandurand, ce serait une erreur de voir le comité comme un groupe de personnes qui regarde des plans, les analyse, en rejette et en retient. Nous devons garder une certaine souplesse. Il s'agit plutôt de dégager des pistes de réflexion qui seront parfois intéressantes pour l'ensemble de l'Université et qui parfois ne s'appliqueront qu'à une minorité." De plus, en même temps que les travaux du comité, des rencontres auront lieu avec les auteurs des plans d'action. On sait que la rectrice Mme Paule Leduc, souhaite participer à un maximum de ces rencontres. Des membres du comité du changement seront aussi présents, selon leur disponibilité.

Les plans d'action seront-ils tous effectifs au début de la nouvelle année financière, c'est-à-dire, le 1er juin ? "C'est impossible, répond Mme Dandurand. Certains projets seront réalisables à court terme tandis que d'autres nécessiteront des compléments d'information. De plus, le comité ne va évidemment pas se substituer aux instances décisionnelles de l'Université. L'impact sera donc différent dans le temps, selon les propositions."

Premières analyses
Lors de la prochaine réunion du comité, on amorcera l'analyse des plans d'action, en commençant par ceux du secteur des arts. "En effet, précise Mme Dandurand, nous avons décidé de procéder par secteur."

Par ailleurs, on se rappellera que le comité du changement s'est donné une grille d'analyse lui permettant d'examiner la recevabilité des projets proposés. Elle repose sur les deux principes suivants: respect de la mission de l'Université, de ses orientations académiques essentielles et maintien des mécanismes qui assurent la cohérence institutionnelle; reconnaissance des différences et des spécificités des diverses unités et acceptation d'une possible asymétrie des structures et des moyens afin de mieux réaliser la mission de l'Université.

Pour ce qui est des objectifs poursuivis, notons: l'amélioration du projet académique; l'allégement des règles, des processus et des procédures; l'amélioration de l'utilisation des ressources humaines et financières; le rapprochement des pouvoirs de décision des ressources de la programmation et de l'ensemble des services; l'amélioration de la qualité de vie au travail. Quatre critères ont aussi été retenus: l'amélioration de la qualité des projets académiques et de l'efficacité des services; l'adéquation des moyens proposés aux objectifs poursuivis; la faisabilité et le caractère souhaitable des impacts institutionnels.