Numéro 12,
24 février 1997


Conférence internationale les 26 et 27 mars:
l'élargissement des cadres de l'OTAN est-il essentiel ?


M. Stéphane Gobeil (à gauche), adjoint du Directeur du Centre d'études des politiques étrangères et de sécurité (CEPES-UQAM) et M. Charles-Philippe David, titulaire de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques (UQAM). Le CEPES et la Chaire Raoul-Dandurand sont responsables de l'organisation de la conférence.

"L'élargissement de l'OTAN, la sécurité euro-atlantique et l'avenir des relations entre la Russie et l'Occident", tel est le titre de la conférence internationale qui se tiendra à Montréal, à l'hôtel Crown Plaza, les 26 et 27 mars prochains. La conférence est organisée conjointement par le Centre d'études des politiques étrangères et de sécurité (CEPES), dirigé par Jacques Lévesque, professeur au département de science politique à l'UQAM, et la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, dont le titulaire est M. Charles-Philippe David également du département de science politique.

Comme le soulignent M. David ainsi que Stéphane Gobeil, adjoint au Directeur du CEPES, le débat sur l'élargissement de l'OTAN en est un d'actualité et d'importance puisqu'en juillet prochain, la Hongrie, la Pologne et la République Tchèque seront officiellement invitées à adhérer à l'OTAN. Cette première vague d'admissions, prévue pour 1999, coïnciderait ainsi avec le 50ième anniversaire de la fondation de l'OTAN. Selon M. David, "le projet d'élargissement des cadres de l'OTAN participe d'une redéfinition des organismes de sécurité en Europe et implique des changements importants dans les politiques de défense des pays".

Les principaux sujets débattus à la conférence, la première du genre à se tenir au Canada, seront:

  1. les origines et les défis posés par l'élargissement de l'OTAN;
  2. les implications de ce projet pour la sécurité européenne;
  3. l'élargissement de l'OTAN et la formation des consensus nationaux en Europe;
  4. l'attitude de la Russie et les politiques occidentales à son égard;
  5. les coûts et bénéfices du projet.

Sur tous ces thèmes, une attention particulière sera accordée à la position du Canada.

Les conférenciers invités proviendront d'horizons divers: Canada, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Allemagne, etc. Sera également présent, le Secrétaire général délégué de l'OTAN, M. Sergio Balanzino. Des organismes non gouvernementaux, des groupes et des personnalités intéressées par les questions de sécurité internationale seront invités, tout comme des membres des institutions militaires et des Affaires étrangères canadiennes, ainsi que ceux des corps consulaires.

Cette conférence se veut avant tout un forum large où les chercheurs, les décideurs, les étudiants universitaires de la région de Montréal-Québec-Ottawa-Kingston et le public intéressé, pourront échanger des connaissances et se faire une opinion éclairée. Une table ronde donnera la parole à des étudiants de maîtrise et de doctorat en science politique.

Signalons enfin la contribution financière, pour la tenue de cet événement, d'organismes et institutions comme l'OTAN, le ministère de la Défense nationale du Canada, Patrimoine canadien, le Conseil canadien de la recherche en sciences humaines (CRSH), les consulats d'Allemagne, de Hongrie, de la République Tchèque, de la Fédération de Russie, ainsi que la Société Oerlikon.

Pour plus d'informations, on téléphone au 987-6781 ou on communique à l'adresse suivante: chaire.strat@uqam.ca