Numéro 13,
10 mars 1997


Opinion



LE FUMEUR

En réponse à Pierre Bourgault

Lors de votre passage à Télé Québec dans la semaine du 27 janvier, en entrevue avec Madame Bombardier, vous avez tenu des propos qui appellent à la réplique que voici:

Monsieur Bourgault est tellement agressé par les politiques anti-fumeurs qu'il continue à fumer pour en somme protester contre l'intolérance.

Il en fait une question de liberté fondamentale; pour lui, l'aberration étant la santé obligatoire imposée par l'état.

On peut mourir dit-il: «de manger trop de chocolats ou sans avoir jamais fumé », et après!

Cela justifie-t-il les fumeurs d'imposer leur fumée aux non-fumeurs? La cigarette est une drogue dont le degré d'accoutumance se compare à celui de la cocaine.

Dès lors, comment comparer la cigarette-drogue aux chocolats ou même à l'alcool. A ce que je sache, personne n'est obligé de commencer à fumer, mais boire du vin ou manger du chocolat, c'est naturel; il faut bien boire et manger pour vivre, même si c'est périlleux. En effet, les légumes poussent sous les pluies acides dans un mélange de terre aux propriétés chimiques qui ne sont pas étrangères à la multiplication des cancers qui affectent la race humaine; mais nous en mangeons malgré tout.

Les fumeurs sont probablement les gens les plus irrespectueux que je connaisse. Combien de fois ai-je vu un fumeur, dans une réunion, imposer sa fumée à tous sans que les non-fumeurs rouspetent sous peine de passer pour des chialeux. Que nous sommes tolérants!

De quel droit les fumeurs peuvent-ils empoisonner l'air que je respire, jeter leurs mégots dans les rues, sur les pelouses, (où il faut pourtant ramasser la merde des chiens) dans le métro, sur les plages, etc. Comment aimez-vous vous étendre sur le sable qui sent la cigarette tellement il y a des mégots?

Pensez à tous ces amateurs de nautisme qui jettent leurs cigarettes à l'eau. Pas pire que les industries avec leurs rejets toxiques, vous rétorquerez peut-être? Pas pire mais pas mieux car c'est la même maudite philosophie derrière le geste: l'inconscience, l'indifférence, le non-respect de l'environnement et des personnes.

Fumer ne vous tuera peut-être pas Monsieur Bourgault, mais quand je vous entends sur la cigarette ça me tue et ça réjouit sûrement les compagnies de tabac.

Vive la liberté de se droguer!!

Jonathan Labelle
Département des sciences comptables