Numéro 15,
7 avril 1997


Avis de l'Institut des sciences de l'environnement



Changement de statut des professeurs reconnus
Tous les professeurs de l'UQAM reconnus membres de l'Institut des sciences de l'environnement (ISE) selon les anciens statuts se voient automatiquement accordés le statut de membre professeur associé en vertu des nouveaux statuts de l'Institut, jusqu'au 1er novembre 1997. Après cette date, ceux qui voudront reconduire leur statut de membre associé devront en faire la demande par écrit auprès de la direction de l'ISE.

Par ailleurs, dix à douze professeurs désirant s'impliquer particulièrement dans les activités de l'ISE, dès le printemps 1997, seront sélectionnés sur présentation de leur candidature (voir appel ci-dessous) pour être libérés à temps complet ou à temps partiel de leur département et devenir les premiers membres professeurs à temps plein ou à temps partiel de l'Institut.

Après ce premier appel se terminant le 11 avril, toute nouvelle candidature sera examinée en mai et en novembre de chaque année.

Appel de candidatures
Afin de constituer le premier conseil académique de l'Institut des sciences de l'environnement dès le mois de juin 1997, les professeurs sont invités à poser leur candidature comme membre professeur à temps plein ou à temps partiel de l'Institut. Les professeurs doivent donc signifier leur intérêt auprès de M. Marc Lucotte, directeur de l'ISE, avant le 11 avril 1997, 17 h.

Leur candidature doit être accompagnée d'un bref curriculum vitae soulignant: leurs publications en sciences de l'environnement; leur participation à divers services à la collectivité, organisations professionnelles et instances internationales oeuvrant en sciences de l'environnement et de leur expérience d'enseignement ou d'encadrement d'étudiants dans des domaines relatifs aux sciences de l'environnement.

Les candidats seront ensuite convoqués à une entrevue par le comité exécutif de l'ISE où ils auront à démontrer leur volonté d'implication aux divers mandats de l'Institut. Le comité exécutif devra s'assurer dans son choix de la représentation des diverses disciplines relatives aux sciences de l'environnement et de la cohérence générale des domaines d'intérêt proposés.