Numéro 16,
6 mai 1996

L'Estivale 1996

La formation du danseur


Le département de danse organise, pour une troisième année consécutive, un colloque que l'on appelle L'Estivale et qui se veut une façon de mettre en commun les diverses productions en matière de recherche. L'Estivale 1996 aura lieu du 30 mai au 2 juin. Le thème: Formation du danseur. Perspectives kinésiologique et somatique.


Mme Sylvie Fortin, organisatrice de l'Estivale 1996 et professeure au département de danse.

"Ce projet est toujours porté par un ou deux professeurs, raconte l'organisatrice et professeure au département de danse, Mme Sylvie Fortin. Au début, nous souhaitions un projet collectif, mais nous avons rapidement réalisé que c'est la passion d'un professeur qui porte le projet. Les autres viennent ensuite s'y greffer." Cette année, on s'intéresse à l'apprentissage du mouvement sous différents angles: anatomique, éducatif, artistique. Une question qui passionne Mme Fortin. 75 participants sont attendus. Des médecins, des physiothérapeutes, des chorégraphes, bref toutes des personnes qui ont à intervenir dans la formation du danseur. "L'objectif est de renouveler la formation pratique à la lumière des nouvelles connaissances, précise Mme Fortin. La danse change beaucoup sur scène, on doit donc changer l'entraînement et la formation."

Au programme: des ateliers pratiques, des conférences et des tables rondes. Des intervenants mondialement connus: Élizabeth Larkan, Donna Krasnow, Sally Fit, Glenna Batson, Martha Eddy et Peter Madden. Et des conférenciers qui présenteront différentes approches somatiques en relation avec la danse: Gurney Bolster, Valérie Dean, Marie-Lorraine Bérubé, Thérèse Cadrin Petit, Iris Garland, Simon Ghiberti, Christine Hanrahan, Jill Green, Anne McMillan et Ursula Stuber.



Vidéos sur la conservation préventive dans les musées

Le 23 avril dernier avait lieu le lancement de la série de dix-neuf vidéos intitulée La conservation préventive dans les musées. Produite par le service de l'audiovisuel, le Centre de conservation du Québec et l'Institut canadien de conservation, cette série s'adresse particulièrement aux personnes qui sont en contact avec les collections (conservateurs, architectes, designers, techniciens, archivistes, bénévoles, etc.). Les renseignements et les démonstrations que l'on y retrouve illustrent les règles et techniques de la conservation préventive.


Dans l'ordre habituel: MM. Laurier Lacroix, professeur au département d'histoire de l'art; Bill Peters, directeur général de l'Institut canadien de conservation et Michel Cauchon, directeur du Centre de conservation du Québec.

On y présente les facteurs de détérioration des objets de collection et on y propose des mesures à prendre pour les contrôler. Une première section (vidéos 1 à 12) aborde les questions générales: lumière et éclairage, humidité relative et température, pollution, insectes, transport et emballage, mise en réserve, mise en exposition, prévention des sinistres, fermeture saisonnière, constat d'état et manipulation. Sept vidéos traitent ensuite de la conservation préventive propre aux différents types d'objets et de matériaux que l'on retrouve dans les musées. Les renseignements sont basés sur les normes en vigueur au Canada; les règles et les techniques sont cependant valables partout dans le monde. Un manuel accompagne les vidéos. Notons que la série a déjà été distribuée dans dix-huit pays. L'âme dirigeante du projet est le professeur Laurier Lacroix et les réalisateurs sont Lucie Blanchet et Jacques Archambault.



©

Expositions du printemps

à la Galerie et

au Centre de design


Ces temps précieux. Miroslav Ménard. Du 8 au 18 mai à la Galerie de l'UQAM.

Durand les mois de mai

et juin, la Galerie de l'UQAM et le Centre de design présentent plusieurs expositions. Voici un aperçu de la programmation.

Galerie de l'UQAM

.Du 3 au 18 mai

Miroslav Ménard, finissant à la maîtrise en arts plastiques, présente Ces temps précieux, une installation photographique qui met en scène les différents rapports entre le sujet et l'objet.

.Du 31 mai au 22 juin

Les orfèvres montréalais, des origines à nos jours. Une exposition réalisée par le professeur Robert Derome du département d'histoire de l'art, avec la collaboration de ses étudiants, du Musée des beaux-arts du Canada et du Musée McCord.

Le bout de la langue/ Seeing in Tongues interroge la façon dont la question linguistique, si incontournable depuis une trentaine d'années sur la scène socio-politique du Québec, a pu travailler, laisser traces et figures, au sein
de la production des arts visuels. Conservatrice invitée: Johanne Lamoureux.

Centre de design

.Du 2 au 12 mai

Design show en chantier réunit autour de thèmes variés les projets de fin d'études des étudiants en design de l'environnement. Des projets qui évoquent le «chantier» du pavillon de design et le «show» de la rue Sainte Catherine.

.Du 23 mai au 9 juin

Jean-François Potvin

&;Miracles sur Beaubien exploite le thème du voyage à travers l'architecture, l'aménagement intéreur et mobilier. Une exposition conçue par Jean-François Potvin, designer et diplômé de l'UQAM, et son équipe.