Numéro 9,
13 janvier 1997



Titres d'ici


Pour le mieux-être de l'élève


Communications et relations entre l'école et la famille vient de paraître aux éditions Genelière/ McGraw-Hill. Il s'agit d'un ouvrage de synthèse signé Georgette Goupil, professeure au département de psychologie. L'auteure dresse un bilan de ce qui s'est fait dans le domaine, tant du côté des travaux concrets que des recherches plus théoriques. S'ajoute des pistes d'intervention et des conseils pratiques. Les intervenants du milieu scolaire trouveront dans son livre "tous les éléments essentiels à l'établissement d'une communication efficace entre l'école et la famille, et ce, pour le mieux-être de l'élève." Mme Goupil a déjà publié, seule ou en collaboration, plusieurs ouvrages. De plus, elle a réalisé de nombreuses vidéocassettes. Avec cette récente publication, elle dit vouloir aborder un aspect déterminant dans le processus de scolarisation et de socialisation de l'élève, qu'il soit ou non en difficulté d'adaptation et d'apprentissage.




La recherche en langues signées

Spécificités de la recherche linguistique sur les langues signées est une publication de l'ACFAS ("Les Cahiers scientifiques"). Co-signé Colette Dubuisson (département de linguistique) et Denis Bouchard, l'ouvrage constitue les actes d'un colloque tenu à l'UQAM en 1994 dans le cadre du 62e Congrès de l'ACFAS. La recherche linguistique sur les langues signées a commencé aux États-Unis dans les années 60, rappellent les auteurs. "Depuis cette période, les travaux se sont multipliés dans de nombreux pays, mais restent épars. Beaucoup de chercheurs se sentent isolés, sans véritables lieux où discuter. Ce colloque avait pour but de leur donner la possibilité de se rencontrer et d'échanger dans un contexte francophone." Plus d'une quinzaine de chercheurs ont collaboré au volume.



Essai sur l'oeuvre de Victor-Lévy Beaulieu


"L'oeuvre de Victor-Lévy Beaulieu est la plus importante et la plus significative de la production littéraire contemporaine au Québec, tous genres confondus". C'est ainsi que s'ouvre l'ouvrage de Jacques Pelletier, L'écriture mythologique - Essai sur l'oeuvre de Victor-Lévy Beaulieu, publié chez Nuit blanche éditeur. Pelletier s'explique sur son entreprise: "Je l'ai conçue et écrite comme une sorte de guide de lecture de cette oeuvre foisonnante... charriant dans son cours... souvent le meilleur, parfois le pire. Je la traite dans sa totalité, à l'exception des téléromans, en proposant une analyse principalement thématique, à l'occasion structurelle, d'inspiration sociocritique, et en insistant sur son inscription polymorphe dans l'Histoire... J'essaie d'introduire un certain ordre dans le désordre... de la transparence dans l'opacité, souhaitant aider le lecteur à s'y retrouver un peu."




De la dérive comme mode d'existence

Régine Robin, professeure en sociologie, fait paraître chez XYZ L'immense fatigue des pierres (biofictions). De plus en plus, l'auteure se consacre à la fiction de l'hybridité et de l'hétérogène. Dans cet ouvrage: des biofictions, des vies inventées, des itinéraires recomposés qui nous entraînent dans un univers à la limite du rêve. Un univers qui ne dédaigne pas l'Internet et le Compuserve et qui dit, dans un langage postmoderne, le drame d'un génocide, l'anéantissement d'une famille et les conséquences sur une ligne brisée qui n'arrive plus à se reconstituer. Cela débute par un constat: entre la mère et la fille, un impossible rapprochement. Comme une brisure. Et alors le sentiment que tout n'est qu'éclats et qu'il n'existe que des fragments. Des moments fugaces après lesquels on court. De New York à Paris, de Paris à Montréal...



L'animation à la radio et à la télévision


La revue Fréquence, publiée sous la direction du professeur Pierre C. Pagé (sciences de l'éducation), fait paraître une collection de textes sur le thème de l'animation à la radio et à la télévision. Un thème qui fut au centre du colloque Lizette Gervais '96, organisé par le Service aux collectivités (SAC-UQAM sur les responsabilités socioculturelles des communications des médias électroniques). Dans ce numéro d'automne1996 de Fréquence, on trouve plusieurs signatures d'uqamiens. On notera qu'au comité de rédaction siège Renée Legris, professeure en études littéraires, reconnue pour ses recherches dans le domaine de la radio et de la télévision.




Guide pratique en alphabétisation

Le matériel didactique en alphabétisation se présente comme le premier ouvrage exhaustif francophone dans le domaine. Il intégre les nouvelles technologies et propose des outils d'analyse pour sélectionner et utiliser des documents existants comme pour en concevoir et en produire de nouveaux. Si le professeur Serge Wagner (sciences de l'éducation) a dirigé ce guide pratique, il note l'avoir fait en collaboration avec les assistants de recherche Abbelkébir El Bina et Carole Choronzey, du Laboratoire de recherche en alphabétisation et éducation des adultes de l'UQAM. M. Wagner souligne aussi la participation de formateurs en alphabétisation, dont il a recueilli les suggestions lors de rencontres spécifiques. L'ouvrage est une co-publication SAC/UQAM et le Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec.



Stéréotypes, discrimination et relations intergroupes


L'ouvrage Stéréotypes, discrimination et relations intergroupes des auteurs Richard Bourhis de l'UQAM et Jacques-Philippe Leyens de l'Université catholique de Louvain, est maintenant publié en version hispanophone. Le titre: Estereotipos, discriminacion y relacions entre grupos. Cette version a été augmentée de deux chapitres: celui de Francisco Morales et de Dario Paez portant sur les recherches intergroupes en Espagne et en Amérique latine et celui de Azurmendi, Romay et Valencia portant sur l'identité et les relations ethniques dans le monde hispanophone. Compte tenu du travail accompli par leurs collègues d'Espagne, MM. Bourhis et Leyens concluent qu'il y a bel et bien une version distincte hispanophone du volume publié en français en 1994.




Religion implicite

Sous le thème de la Religion implicite, la revue Religiologiques propose, dans sa livraison d'automne, un numéro "un peu spécial", pour reprendre l'expression de son directeur Guy Ménard, qui est également professeur au département des sciences religieuses de l'UQAM. Cette publication thématique a d'ailleurs été réalisée avec sa collaboration, sous la direction d'Edward I. Bailey, recteur de la paroisse de Winterbourne (Bristol, Royaume Uni), et fondateur responsable du Network for the Study of Implicit Religion. Le concept de la Religion implicite y est développé à partir de contributions d'origine essentiellement britannique, avec les difficultés inhérentes à une telle entreprise compte tenu de la nécessité de traduire les articles d'une part, et des moyens modestes de la revue d'autre part. Celle-ci publie également deux contributions hors thème, l'une retraçant les origines et l'évolution historique du graal, la seconde proposant une réflexion d'actualité suite aux États généraux de l'éducation, sous forme de plaidoyer pour un "supplément d'âme". Rappelons que Religiologiques est publiée avec l'appui financier du département des sciences religieuses et du comité des publications de l'UQAM, et le soutien du Fonds Gérard-Dion.



Les ouvrières de l'Église


Sous le beau titre Les ouvrières de l'Église, la sociologue Marie-Andrée Roy soumet les résultats d'une étude présentée comme une Sociologie de l'affirmation des femmes dans l'Église (Éditions Médiaspaul, Collection "Notre temps", no 49). L'auteure est professeure au département des sciences religieuses de l'UQAM, et membre fondatrice de la Collective de femmes chrétiennes et féministes L'autre parole. Elle a abordé, dans sa recherche, les diverses facettes des rapports de pouvoir qui prévalent entre femmes laïques et autorités ecclésiales, constatant notamment que "les clercs sont devenus des patrons et les femmes des ouvrières". Or, si les ouvrières de l'Église ont marqué des points pour faire reconnaître l'égalité des sexes aux divers paliers de l'institution, celle-ci n'en demeure pas moins, conclut-elle, de type patriarcal. D'où l'interrogation qu'elle articule comme suit au terme de son étude: "Les femmes sont-elles donc irrévocablement vouées, pour reprendre une analogie de Paul, à incarner les pieds et les mains de l'Église plutôt que sa tête? Quelles stratégies de chargement les femmes devraient-elles mettre de l'avant pour transformer les rapports de pouvoir dans l'Église?"




Femmes voilées

Simple choix religieux? Manifestation de l'intégrisme islamique? Doit-on, comme au Québec, autoriser le port du voile à l'école publique au nom des libertés religieuses? Ou plutôt, comme en France, l'interdire en tant que symbole inacceptable? La question du hidjab en Occident n'a pas fini de susciter la controverse. Dans un premier essai publié sous le titre Femmes voilées - Intégrismes démasqués, Yolande Geadah, étudiante au 3e cycle en science politique et membre de l'IREF, analyse ce phénomène et celui de la montée de l'intégrisme. Par-delà la "rectitude politique" et les préjugés ambiants sur l'Islam qui teintent trop souvent le débat et le transforme en polémique, l'auteure - une Québécoise d'origine égyptienne - jette un regard nuancé et sans complaisance sur les dimensions religieuse, politique et sociale de cette problématique complexe. Elle en explore en outre les enjeux, et leur impact sur "des sociétés démocratiques et pluralistes qui entendent le demeurer." Chez VLB Éditeur, dans la collection "Des femmes en changement".



Jeunes en difficulté


Fait exceptionnel, les Cahiers de recherche sociologique, édités par le département de sociologie, ont choisi de présenter dans leur 27e livraison les Actes d'un colloque tenu à l'UQAM, en juin l995, à l'initiative du CRI (Collectif de recherche sur l'itinérance). Le thème: Jeunes en difficulté: de l'exclusion vers l'itinérance. La décision de publier un tel numéro spécial, écrivent Danielle Laberge et Shirley Roy dans la présentation, tient à l'enjeu social de plus en plus important que représente, dans nos sociétés contemporaines, "la question des jeunes en difficulté et leur rapport aux processus d'exclusion sociale". Les textes ont été colligés et regroupés, sous les quatre thématiques privilégiées lors du colloque, correspondant à autant d'aspects de la réalité des jeunes de la rue: L'itinérance des jeunes: un phénomène de société; Facteurs d'exclusion sociale pouvant mener des jeunes à l'itinérance; Stratégies de débrouillardise des jeunes itinérants; Les modèles d'intervention et l'itinérance. A noter également trois contributions hors thème, le tout émanant de chercheurs de l'UQAM et d'ailleurs: L'informatisation sociale et l'industrie de la production de logiciels et des services informatiques au Canada; Quelques arpents de l'Amérique?; L'identité nationale des Québécois.




Développement économique communautaire

En marge des débats controversés entourant les récents sommets économiques, c'est un thème d'actualité qui fait l'objet de l'ouvrage publié récemment par les professeurs Benoît Lévesque, du département de sociologie à l'UQAM et Louis Favreau, du département de travail social à l'Université du Québec à Hull, sous le titre: Développement économique communautaire - Économie sociale et intervention. Les auteurs présentent et analysent les pratiques de développement économique communautaire (DÉC) et de la nouvelle économie sociale (NÉS), à la lumière d'enquêtes menées dans diverses régions du Québec depuis 10 ans, et de réflexions issues de CRISES - le collectif de recherche qu'ils animent. Ils abordent cette problématique en rapport avec le type de société qui se profile sous nos yeux, et des questions qui en découlent: "Vivons-nous encore dans une société industrielle et urbaine? L'inflexion néo-libérale compromet-elle le DÉC et la NÉS? Comment s'explique la pauvreté et l'exclusion aujourd'hui et qu'est-ce qui les caractérise?" Les auteurs interpellent, par la même occasion, les nombreux intervenants sociaux (organisateurs communautaires, travailleurs sociaux, éducateurs spécialisés, animateurs d'associations ou de centres communautaires) qui sont au coeur des changements en cours. Aux Presses de l'Université du Québec, dans la collection "Pratiques et politiques sociales".